JOURNAL DE BORD N°6

05/07/2018

Chum reap sour,

Sok sabay ?

Quelques petites nouvelles du projet en ce début de semaine sous le soleil cambodgien. Les deux dernières semaines ont été dédiées aux derniers tests du procédé sur des volumes d eau assez faibles, entre 1 litre et 15 litres.

Les résultats sont encourageants, la régulation fonctionne bien sur ces volumes. Le système maintient une teneur en chlore souhaitée et constante, de même le pH est constant et est maintenu à 7.5 comme souhaité. Il ne reste plus qu'à installer tout ça sur la cuve, et on rentre a la maison, c est réglé ... mais bon il ne faut pas trop rêver quand même.

Il a fallu mettre la main à la pâte et monter tout le système à six mètres de hauteur. Thomas sort le baudrier et fait parler ses talents de grimpeur ... Après quelques heures de travail le procédé est fixé en haut de la cuve, le nouveau poste de travail de Thomas pour le mois suivant est prêt, plutôt sympathique à vrai dire :-)

Il a fallu en amont réfléchir à un moyen de stockage des produits chimiques en haut de la cuve. De même il a fallu calculer les quantités de produits chimiques nécessaires pour traiter notre eau afin de préparer les concentrations et les volumes suffisants à une désinfection optimale.
C'est finalement le bambou qui a été choisi pour protéger les bidons de produits chimiques de la pluie ainsi que des rayons UV. Le bambou est un bois extrêmement résistant et facile à travailler. Vous pouvez voir sur les photos la cage en cours de confection.

Tout le monde y met du sien, les enfants, petits et grands ... La relève est assurée pour l'an prochain, Zoé FAU future élève de deuxième année à l'ENSCR réalise son stage de première année à Phnom Penh et vient de temps en temps aider Thomas le week- end.
Le projet a en effet pour but d'être repris par plusieurs élèves l'an prochain. L idée serait de travailler ensemble pendant quelques mois afin de leur laisser progressivement la main. Nous avons déjà effectué diverses réunions pour voir les personnes intéressées.

Les premiers tests sur la cuve sont encourageants mais il y a bien sûr quelques soucis, ce serait moins drôle sinon. Thomas a des idées qui sont en train d'être testées, épisode a suivre mais on reste bien sûr positif. Au petit matin les résultats sont très encourageants et le système maintient tous les paramètres souhaités au sein de la cuve.
Thomas va aussi rencontrer différentes personnes à Phnom Penh très interessées par le projet qui l'ont contacté. Ces personnes ont des projets en rapport avec l'eau et l'éducation au Cambodge.

En attendant la saison des pluies se fait de plus en plus ressentir le soir, il suffit juste de descendre de la cuve à temps 😊

Les enfants vont toujours bien, vous trouverez en pièces jointes une petite photo de famille.
Il reste encore un mois à Thomas pour essayer de rendre fonctionnel le procédé, ensuite Cécile et Rozenn assureront la suite de cette mission pendant quelques semaines en Août 😊

Chimie Eau Cambodge a maintenant un compte Instagram, si vous voulez en apprendre plus sur ce merveilleux pays qu'est le Cambodge n'hésitez pas à nous suivre : https://www.instagram.com/chimie_eau_cambodge/

A très bientôt pour de nouvelles aventures

Merci à notre tout nouveau partenaire depuis quelques jours, la ville de RENNES et bien sûr à tous les autres.

Merci à vous tous de nous suivre tout au long de cette première mission

Julie, Cécile, Marion, Paul, Rozenn, Thomas

Lee Hai